Rechercher
  • l'Atelier du sur-mesure

Le tissu Seersucker

Venu tout droit d’Inde, le tissu Seersucker se reconnaît facilement à son aspect gaufré ou, plus populairement, son style « mal repassé ». Son nom tire d’ailleurs son origine de cet aspect, « shir o shakka », ce qui signifie « lait et sucre ». Les rayures de ce costume sont en effet lisses comme le lait et rugueuses comme peut l’être le sucre. Une composition parfaite pour avoir l’air décontracté mais bien habillé.


A l’origine, ce tissu estival était réalisé à partir de coton et de soie. Une fois mouillé, le coton rétrécit, ce qui n’est pas le cas de la soie qui reste figée. Ce procédé crée ainsi le gaufrage très caractéristique du Seersucker. Aujourd’hui, il est confectionné en alternant des fils de coton très tendus et d’autres plus lâches.

Cette méthode permet de créer une distance entre le vêtement et le corps, ce qui favorise ainsi la circulation de l’air et permet d’avoir moins chaud durant la belle saison.


Le Seersucker est arrivé aux États-Unis au XIXe siècle où il va y acquérir ses lettres de noblesse. Il servait en premier lieu de vêtement de travail pour les mineurs et les cheminots. Puis, en 1903, l’homme politique Joseph Guerney Cannon va le rendre célèbre en le portant lors d’une rencontre avec le Président Théodore Roosevelt. Il lui ôtera dès lors sa connotation ouvrière. Il deviendra même le symbole du style preppy porté par les universitaires américains.

Vous pouvez choisir ce tissu pour un costume complet, un blazer dépareillé avec un pantalon en coton pour un style plus décontracté ou encore un simple pantalon avec une belle chemise en coton pour le contraste de matière.




54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout